Le Suffolk Punch (Cheval)

Un article de  //  Animaux  //  Commentaires fermés

Suffolk_Punch_Head2

Le plus ancien et le plus pur des chevaux de Trait anglais tire son nom du comté où il est élevé depuis le XVIe siècle et du mot  » punch  » (courtaud et gras) qui convient assez bien à la race.

Il descendrait d’un étalon alezan, sans doute un Trotteur ayant appartenu à Thomas Crisp de Ufford, dans le Suffolk, né en 1768. Pour certains, l’étalon fondateur est Blake’s Farmer, né en 1760. Il pourrait dériver du  » Great Horse « , avec le concours du Norfolk Roadster, du Norfolk Cob et des Trotteurs des Flandres. Par la suite, un apport probable de Pur-Sang eut lieu aux XVIIIe et XIXe siècles. La Suffolk Horse Society est fondée en 1877. Le Suffolk Punch a contribué au développement du Jutland.

Morphologie

Tête pas très courte. Front large. Profil rectiligne ou légèrement busqué. Oreilles bien écartées, assez courtes. Yeux grands. Corps volumineux, de type bréviligne, large, aux formes arrondies (« rond comme un tonneau »). Encolure courte, épaisse, rouée. Garrot bas. Épaules longues, musclées, inclinées. Poitrail large. Poitrine ample, profonde. Dos court et large. Reins puissants. Arrière-train robuste, puissant. Croupe longue et large. Membres plutôt courts, nets. Bonne ossature. Articulations larges. Pas de fanons. Pieds relativement petits à corne dure. Queue bien attachée. Robe : alezan (7 nuances du plus pâle au plus foncé), extrémités claires ou lavées. Taille : de 1,62 à 1,73 m.

Caractere

Doux, très docile, ce cheval est résistant, fort, extrêmement puissant, actif et frugal. Sa longévité est grande. Trot rapide avec une action très énergique.

Utilisation et Vente

Travaux agricoles et urbains, attelages, trait lourd, concours hippiques et exhibitions.

Les commentaires sont fermés pour cet article.