Pierce-Arrow Silver-Arrow

Un article de  //  Automobile  //  Commentaires fermés

pierce_arrow_silver_arrow

Après la revente par Studebaker, il devient urgent pour la marque de sortir de nouveaux modèles. Parallèlement à cela, Phil Wright, qui travaille pour la Section Art&Couleur chez GM, cherche un constructeur pour un de ses dessins plutôt novateur. Pierce Arrow est séduit par ce véhicule au dessin audacieux.

Une équipe de 30 personnes se met à la tâche pour réaliser les cinq premières voitures en moins de trois mois. La Silver Arrow est en avance sur son temps avec sa ligne ponton intégrant dans ses flancs les roues de secours, les marchepieds et les poignées de portes. La partie arrière fluide avec sa lucarne séparée en deux petites meurtrières, ainsi que la face avant intégrant les phare typiques de la marque achèvent de lui donner cette personnalité si particulière. Techniquement, cette carrosserie innove avec un toit rigide en acier.

Basée sur un châssis Pierce Arrow type 1236, la Silver Arrow reçoit un V12 de 7.6 développant 175 ch. A bord, la finition confirme qu’il s’agit d’un véhicule de grand luxe, boiseries, deux postes de radio… Le prix demandé était de 10.000$, énorme pour l’époque. Les cinq exemplaires trouvent preneur, mais il s’agira des cinq derniers. Dans les années qui suivent, d’autres modèles baptisés Silver Arrow sont produits, mais ils sont bien moins innovants que la version de 1933. Cinq ans plus tard la marque fermait définitivement ses portes. Aujourd’hui, seuls trois exemplaires de la Silver Arrow existent encore dans le monde.

Les commentaires sont fermés pour cet article.