Pourquoi les musulmans ne mangent-ils pas de porc ?

Un article de  //  Famille  //  Commentaires fermés

cochon

S’il est bien connu que la consommation du porc n’est pas permise chez les personnes de confession musulmane, la raison même de cette interdiction est très souvent ignorée.

Qu’en est-il alors ? La sourate V du Coran indique ainsi dans le troisième de ses versets : « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc ». Que le porc ait été très tôt considéré comme impur ne fait aucun doute, en raison notamment du fait qu’il absorbe toutes sortes de déchets. La religion juive a également proscrit sa consommation et seule la religion chrétienne semble avoir levé l’interdit sans pour autant considérer l’animal de manière positive puisqu’elle l’a longtemps associé à la luxure.

Impur donc, le porc. Mais sa non consommation prescrite par l’Islam a peut-être une origine plus hygiénique que véritablement dictée par l’impureté de l’animal même. En effet, la viande de porc est riche en bactéries en raison d’un système digestif qui ne parvient pas à les éliminer. Elle nécessite donc une cuisson longue afin de les éradiquer tout à fait. Or, dans les pays chauds, berceau de la religion musulmane, une telle combustion était mal aisée. Par ailleurs, la chaleur accélérait le processus de pourrissement de la viande et mettait donc en danger d’éventuels consommateurs.

Enfin, et cela peut être relié à l’hygiène autant qu’à la religion, le porc est dépourvu de cou. Le verset troisième de la cinquième sourate indique encore que l’animal doit être égorgé et non étouffé ou bien encore assommé. Cela est donc impossible en l’absence de cou. Cette disposition a peut-être été prise en raison de la toxicité de l’acide urique qui se propage à l’ensemble du corps de l’animal lorsqu’on l’abat en perforant un organe vital plutôt qu’en suscitant l’hémorragie par l’égorgement.

Sur ce point relatif aux prescriptions alimentaires, préceptes religieux et hygiéniques semblent donc s’entremêler.

Les commentaires sont fermés pour cet article.