Animaux

Le Poitevin (Cheval)

Le Poitevin, ou Poitevin Mulassier (du fait de sa capacité à produire des mules et des mulets) ou Trait Mulassier ou encore cheval Mulassier Poitevin est l’aboutissement d’une longue sélection à partir de chevaux élevés librement dans les marais de l’Ouest Atlantique (Poitou, Vendée) et de chevaux Frisons, Brabançons qui accompagnaient les ingénieurs Hollandais venus en 1599, à la demande du roi Henri IV, pour y accomplir de grands travaux.

Des juments autochtones, croisées avec ces chevaux du Nord, ont donné naissance à la race Mulassière Poitevine. La race Poitevine, s’est conservée pure jusque vers 1840. À cette date, des métis Bretons, Boulonnais et Percherons apparaissent. Des demi-sang furent ensuite introduits. Les effectifs étaient très bas dans les années quatre-vingt-dix. Actuellement on assiste à une augmentation de la population. Mais la production de mules ne pourra redémarrer que lorsque la jumenterie sera suffisante.

Morphologie

Tête forte, plutôt longue. Profil droit. Ganaches écartées. Oreilles grosses, longues. Yeux petits. Corps plus allongé qu’épais. Encolure longue. Garrot bien sorti. Épaules longues, obliques. Poitrine large et profonde. Dos souvent long, large. Reins larges. Croupe large et parfois avalée. Membres puissants. Articulations larges. Fanons. Sabots larges. Robe : couleurs variées : gris, noir, isabelle à raie de mulet. Crinière abondante. Taille : de 1,55 à 1,70 m.

Caractere

Calme, doux, maniable, ce cheval est rustique, résistant, robuste, fort et sûr.

Utilisation et vente

Pratiquement plus utilisé pour le Trait, l’attelage lui convient bien. Le croisement de la jument Poitevine avec un âne (le Baudet du Poitou) donne une mule ou un mulet du Poitou, animal très robuste, fortement charpenté, incomparable pour le bât et l’attelage.

Laisser un commentaire